Guide de jeu

:

Les Royalistes


-1 +1

  • !!!Introduction -
    Les royalistes sont les "méchants" d'Alidhan. Cet alignement se trouve sous la coupe du vilain dictateur Galoregor et de son bras droit, le Général Vador. Galoregor prit la tête du Royaume en chassant son frère aîné à la mort de leur père, Mandural. - - -
    Pour caractériser notre alignement, ces quelques mots sont bien insuffisants ; il faut retracer notre histoire, dévoiler notre état et exhiber notre courage... - - - - -
    -!!!Notre histoire - - -
    -!!Le fondement - - -
    L'histoire glorieuse des terres d'Alidhan trouve son amorce à l'époque du grand Roy Manelvor le Conquérant, qui, à force de batailles acharnées, parvint à repousser les hordes barbares par-delà les rives du Ceth. - - -Son fils, le Roy Mandural, le Bon, fit régner une longue ère de paix sur le royaume. Mais si le Bon Roy sut faire de bon choix pour ses "fidèles" sujets, il ne sut pas en faire autant pour ses fils, et jusqu'à sa mort, il resta indécis : qui de l'ainé, Kaldrass, désintéressé, ou du cadet, Galoregor, déjà initié aux subterfuges des politiciens, règnerait ? Le Roy ne sut choisir. - - -C'est cette indécision qui laissa le royaume dans un état de frustration. Cette indécision qui remet en cause le règne entier du Roy et tous ses choix. - - -
    A la mort de Mandural, Galoregor eu le bon sens de ne pas laisser son naïf frère régner, et, se servant largement dans les caisses du royaume, il corrompu les bonnes personnes, les bons généraux. - - -Le nom de son incapable de frère fut traîné dans la boue. Le stupide droit d'ainesse, idiotie arbitraire, fut bafoué et le renouveau s'étala sur nos terres. Nous eûmes enfin un Roy de la trempe de Manelvor sur le trône : Galoregor, le Roy Félon, saurait agrandir les terres du pays et en faire une puissante monarchie prospère ! - - -
    Hélas, il fallut quelques soldats fidèles aux traditions, qui jugèrent bon de se révolter contre le pouvoir en place et guidèrent Kaldrass dans un bastion de torchis, perdu dans l'antique cité en ruines de Fuisserage, à la lisière du désert. Déjà par ce choix de place forte, Kaldrass montra son incompétence ; s'isoler dans un coin tout sauf stratégique peuplé de créatures dangereuses où les armées n'ont pas même de quoi se nourrir. - - -Bientôt les conseillers du Prince déchu l'influencèrent trop pour que celui-ci put faire quoi que ce soit. Il servit uniquement de figure à partir de cet instant et les peuplades exilés devinrent bien vite des terroristes du désert, occupés à attenter à la vie des populaces du royaume et dont le seul but devint la guerre. Une guerre civile, fratricide. - - -
    De son côté, un autre personnage apparut. Sortie de l'ombre, le commandeur Zelandra, prétendue conseillère de Mandural, profita de ce moment de faiblesse et de sission, telle un cafard, pour s'infiltrer dans les failles des murs du royaume et lever une armée pour elle-même prendre le pouvoir. -Traîtresse de sang impur, de quel droit se le permit-elle ? - - -
    C'est ainsi que deux alignements se permirent de remettre en cause la légitimité du trône et vinrent semer mort et désolation dans ce beau pays qui se promettait un si bel avenir. -Malmenées et rabaissées au même titre que les autres, les armées du Roy furent baptisées "Alignement Royaliste". Leur couleur est le Rouge, symbole de la révolte contre les traditions et du sang versé -et à verser- pour assumer cette dernière. - - -Les Exilés d'Alidhan qui prennent comme emblème le prince kaldrass ; le Cartel de Brumebois, servant la cause indigne du commandeur Zelandra ; et les Royalistes, soutenant la grandeur du royaume et le Roy Galoregor sont depuis opposés et se battent avec acharnement les uns contre les autres. - - -
    -!!Au départ du règne - - -
    Bien que Galoregor ait acheté la plus grande partie de l'armée, il faut dire ce qui est : le monde d'Alidhan était bien petit par rapport à aujourd'hui... Et les troupes étaient bien peu nombreuses, même chez les royalistes. - - -Nos terres n'étaient que bien moins étendues et après l'ère de paix de Mandural, la plupart des armées étaient désœuvrées ; la guerre commença comme quelque chose de bien moindre que ce qu'elle est devenue. - - -Bien vite cependant, des aventuriers et mercenaires originaires de tous pays, entendant parler de cette guerre, vinrent trouver emploi dans les bains de sang qui s'annonçaient. Par ailleurs, le Roy embrigada bien vite la jeunesse pour en faire des soldats d'exception ; la faiblesse n'existait alors pas, tout grand guerrier royaliste savait qu'il devait mourir glorieusement au combat, et que si il venait à expirer d'une autre manière, ce serait non seulement une défaite, mais la plus grande honte qui soit ! - - -
    -!!L'apogée Royaliste - - -
    Les divisions d'armées royalistes se formèrent vite en guildes de combattants et brillèrent par leur bravoure. - - -Nos armées étaient à la fois craintes et respectées. Les héros légendaires paradaient dans Nedmor, la capitale, fièrement montés sur leurs manifiques palefrois, et personne n'osait se mettre en travers de leur chemin ! - - - -
    -!!La guerre des trous - - -
    Toute apogée arrive à sa fin un jour... Les exilés menèrent leurs armées vers Nedmor pour prendre la cité capital du Royaume divisé. Avec la faveur des dieux, ils creusèrent des tunnels pour assaillir notre ville. - - -
    Les occire n'était qu'une formalité... - - -
    Mais le pire arriva : le cartel, guidé par cette fourbe traîtresse de Zelandra, saisit l'occasion pour appuyer les exilés : la peur de l'influence royaliste décida toutes les troupes du monde d'Alidhan à se jeter sur nous. -Un accord tacite se décida entre les deux alignements rebelles qui unirent leurs forces dans le but de nous anéantir ! - - -
    Détruire les royalistes ?! Qui en eu la prétention ?!! - - -
    Et pourtant... - - -Nous combattîmes tous avec bravoure, faisant face à l'ennemi comme jamais ce ne fut le cas. Les forces déployées ce jour-là étaient telles qu'il n'en fut plus jamais donné depuis. - - -Lors de cette sombre journée, le sol fut marqué à jamais des coulées de sang innombrables, submergeant tout sentiment humain et l'écrasant sous sa masse ! - - -Honneur, loyauté, respect... Toutes ces valeurs réduites à néant pour la conduite innommable des traîtres, leurs insignes à jamais souillées de la honte suprême d'avoir combattu comme des lâches et d'avoir trahi la volonté des divins qui leur avaient donné la puissance ! - - -L'alliance des deux alignements ennemis est aujourd'hui une honte noyée dans l'ombre, que personne n'ose évoquer. - - -Cette journée sanglante, beaucoup la vénèrent, ceux d'entre nous la haïssent, et très peu s'en sont sortis vivants pour pouvoir la raconter... - - -De ce massacre sans nom, nous retiendrons les héros royalistes, qui, sentant les dieux agissants contre eux, perdurent la foi et moururent dans un élan de désespoir au milieu de la bataille. - - -
    Humiliée par le pacte ennemi qui s'était formée contre elle, la royauté resta un genoux à terre qu'elle ne sut relever, et qui aujourd'hui, nous pèse encore, à tous. - - -
    -!!Le relais - - -
    Comment se relever d'un tel déchaînement d'immondices ? Comment accepter l'idée même de vivre après avoir vu toute la fourberie des hommes à son summum ? -Et comment prendre la tête d'une armée dont les dirigeants ont disparu, ne laissant comme héritage que le goût âpre de l'injustice et de la rancune ? - - -De nombreuses armées se sont battus côte à côte, avec l'esprit fier et noble des royalistes. - - -
    -!!Le déclin - - -
    Malheureusement, les nouveaux dirigeants ne s'imposèrent pas suffisamment et les troupes ne les suivirent pas avec foi. Les failles, les vides laissés par les héros disparus ne furent pas comblés et, peu à peu, l'esprit royaliste se détériora, l'entraide disparut et la déchéance prit le dessus... - - -
    Certaines personnes tentèrent de faire remonter la pente aux soldats. Des discours, des appels, furent énoncés par des vétérans sur la grande place de la capitale, mais rien n'y fit : le royaume se perdait. - - -
    -!!Le renouveau - - -
    Aujourd'hui, une nouvelle génération de royaliste s'installe. Les guerriers du relais sont devenus vétérans et s'inscrivent peu à peu parmi les héros. D'autres forces prennent le commandement. Celles-ci disposent d'un moral qui remonte, bien que lentement, dans les troupes et ont désormais les dieux à leurs côtés. - - -
    Les royalistes deviennent plus nombreux et mieux organisés. - - -Ils ont gardé leur esprit belliqueux, bien qu'ils ne se battent plus aussi seuls qu'avant. Des petits groupes de combat voient le jour, semant la terreur dans les lignes ennemies. Les Royalistes n'échouent pas, ils ne meurent pas non plus : leur soif de gloire les renforce à chacune de leurs frappes. -L'armée Royaliste est en effet craint pour une chose : leur persévérance et leur précision. Ils peuvent en effet rater un coup, mais contrairement à leurs adversaires, ils ne ratent jamais un combat ni une occasion d'écraser leur ennemi. Fussent-ils en groupe très réduits, ils pénètrent les lignent ennemies avec fracas et luttent déjà sur un front nouveau alors que leurs victimes ne se sont toujours pas remises du premier assaut. - - -Mais qui sait ce que réserve l'avenir à nos troupes ? Qui sait ce qu'il adviendra de notre héritage ? Peut-être un jour pourrons-nous à nouveau entendre les cors de guerre des nobles chevaliers pourpres, revenant aux remparts de leur capitale pour annoncer la fin de la guerre, le rétablissement de ce qui doit être : une vie paisible sous le règne d'un Roi charismatique... - - - -
    -!!!Notre profil - - -
    -!!Un alignement ancien - - -
    Comme vous le savez sans doute, Alidhan compte trois alignements : - - --les royalistes - - --les exilés d'Alidhan - - --le cartel de brumebois - - - -
    L'alignement royaliste, donc, est l'un des premiers alignements, ce qui justifie son histoire particulièrement lourde d'évènements notables. - - -Il est important de savoir que l'écrit de l'histoire royaliste de cette page, ne retrace l'histoire que dans ses grandes lignes, passant outre moult animations et batailles moins importantes, mais tout de même fort mémorables. - - -
    Par ailleurs, comme ancien alignement, le royalisme est un alignement uni. Contrairement aux brigands du royaume et aux ermites de la guérison, les royalistes forment une seule et unique armée, qui comporte des dissensions, bien entendu, mais qui respecte tout de même une seule autorité : Galoregor. - - -
    L'ancienneté du royalisme fait de cet alignement un camp très spécifique à l'ambiance bien particulière. Maintes fois mise en morceaux puis raccommodée, cette armée représente une idéologie et un état d'esprit bruts du fait de son passé. - - -
    -!!L'idéologie royaliste - - -
    L'histoire des royalistes permet de retracer de façon succincte leur état d'esprit. Toutefois, les royalistes ne pensent pas tous de la même manière : naturellement, il y a de grandes divisions vis à vis de la mentalité, mais tous les royalistes peuvent se regrouper sous une bannière, celle de Galoregor. - - - - -
    [À modifier, retravailler, compléter comme vous le souhaitez. Faites attention à rester objectif...] +

Page éditée par: Raven le vieux (15/10/2015)

Modifier cette page || Afficher l'historique